Filière Universitaire de Médecine Générale

La Filière Universitaire de Médecine Générale (FUMG) existe depuis 2004. Elle est le versant universitaire de notre discipline. Elle est composée de médecins généralistes possédant un statut universitaire : professeurs (PU), maîtres de conférence (MCU) et chefs de clinique (CCU) en médecine générale. Ces médecins sont tous des généralistes, installés en ambulatoire (cabinet médical, maison de santé ou centre de santé) ayant par leur statut universitaire une mission d’enseignement et de recherche, en plus de leur mission de soins. En pratique :

– ils ont en charge de coordonner l’enseignement de la médecine générale dès le second cycle jusqu’à l’obtention du Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) de médecine générale ;

– ils mènent des travaux de recherche en soins primaires qui contribuent à faire évoluer notre exercice pour toujours assurer à nos patients des soins de qualité.

En 2014, il y avait environ 100 CCU en médecine générale.

HISTOIRE DE LA FUMG

2004 – Création du DES de médecine générale.
2006 – Mobilisation pour la création de la FUMG. Les internes issus du DES réclament le statut de spécialité universitaire pour leur filière.
2007 – Nomination des 16 premiers CCU, sans statut spécifique (car le décret officiel ne paraîtra que l’année suivante). Création de l’ANCCMG (Association Nationale des Chefs de Clinique en Médecine Générale).
2008 – Vote de la loi précisant le cadre législatif de la filière et ses obligations. Mise en place de la Commission Nationale d’Intégration (CNI) statuant sur l’aptitude des enseignants associés à être titularisés.
2009 – Promulgation de la loi Hôpital Patients Santé Territoires (HPST) dont l’article 47 met en place un nombre minimal de postes d’enseignants de médecine générale à créer chaque année en France pendant 4 ans : 50 CCU-MG, 30 MCU-MG et 20 PU-MG.
2010 – Mise en place de nouveaux contrats entre les chefs de clinique ambulatoires de médecine générale et les ARS (Agences Régionales de Santé) pour leur garantir un niveau de revenu identique à celui des chefs de clinique hospitaliers.
2011 – Nomination des premiers MCU-MG titulaires par la voie du concours (c’est à dire ayant d’abord été CCU-MG). En, 2011, Les chefs de clinique confient leur représentation syndicale à ReAGJIR. L’ANCCMG devient l’association des chefs et anciens chefs de clinique.
2012 – Possibilité de prorogation du clinicat via le statut de Chef de Clinique Associé (CCA).
2014 – Diminution du nombre de CCU-MG au niveau national. Annonce par la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits de la femmes de la création d’une sous-section de médecine générale au Conseil National des Universités (CNU).

QU’EST-CE QU’UN CCU?

Le CCU est médecin généraliste installé en ambulatoire avec un statut universitaire. Il est donc impliqué dans le DMG de son université. Les conditions pour être candidat au clinicat sont :

  • être titulaire d’un DES de médecine générale
  • avoir un casier judiciaire vierge
  • remplir aussi toutes les conditions fixées localement par chaque DUMG (master 2 validé ou en cours, avoir soutenu une thèse sur un sujet de médecine générale, avoir réalisé un SASPAS, etc.)

Les CCU sont nommés pour deux ans avec possibilité de renouvellement de deux fois un an, soit un total de quatre ans maximum au poste de CCU-MG.
L’activité des CCU-MG se répartit (comme pour les universitaires des autres spécialités) sur 3 valences :

  • Soins ambulatoires
  • Recherche (avec réalisation d’un Master 2 et/ou d’une thèse de sciences)
  • Enseignement (cours, tutorats, directions de thèse, surveillance d’examen, etc.)

DEFENSE DE LA FUMG A REAGJIR

Depuis Février 2012, ReAGJIR représente et défend les CCU-MG.  Les CCU-MG sont confrontés à de nombreuses difficultés et leur nombre est insuffisant pour assurer la pérennité de la FUMG. ReAGJIR travaille en étroite collaboration avec les seniors pour tout ce qui concerne la FUMG (SNEMG et CNGE) ainsi qu’avec les étudiants (ISNAR et ANEMF).

La représentation officielle et syndicale des CCU se fait via le président de ReAGJIR ou d’un autre membre du bureau nommé pour une réunion donnée. Le travail de fond et de forme initial se fait au sein du Collège des Chefs de Clinique.

ReAGJIR invite le Ministère de l’Enseignement Supérieur, le Ministère de la Santé et la Conférence des Doyens à mettre en place aujourd’hui les mesures nécessaires à la survie et au développement de la FUMG.

 

REFERENCES

Décret n° 2008-744 du 28 juillet 2008 portant dispositions relatives aux personnels enseignants des universités, titulaires et non titulaires de médecine générale

Arrêté du 29 avril 2009 fixant la procédure de recrutement des professeurs des universités de médecine générale et des maîtres de conférences des universités de médecine générale et les modalités de constitution des dossiers et de dépôt des candidatures pour le recrutement des chefs de clinique des universités de médecine générale